19ème édition,
dimanche 4 avril 2021
 

Arnaud DEMARE  Groupama - Fdj
vainqueur de la 19è Roue Tourangelle

Actualités et revue de presse


NR Indre et Loire : BEAUSOLEIL ET L'ÉPEND EN FINAL

 Le parcours de la Roue Tourangelle conduira les coureurs dans l'extrême sud du département, avant un final qui pourrait être décisif.

Lorsqu'il a créé la Roue Tourangelle au début des années 2000, Bernard Machefer s'est fixé une règle : explorer, chacun à son tour, les quatre secteurs de la Touraine. Voilà qui donne tous les ans une orientation différente à la course.

La côte de Peuil, première ! En 2010, le parcours s'articulait autour de Chinon, dans le quart sud-ouest du département. Cette année c'est le sud-est de l'Indre-et-Loire qui a été choisi. Le secteur ne manque pas de difficultés. Dans ce domaine, la côte de Peuil à Marcilly-sur-Vienne, ignorée jusqu'à présent par la Roue Tourangelle, fait son entrée en scène. Il faudra l'escalader deux fois.

Départ de Sainte-Maure. La Roue Tourangelle a toujours noué des relations privilégiées avec la ville de Sainte-Maure. Le rassemblement de départ s'y tiendra une nouvelle fois. Le départ réel aura lieu dans la commune limitrophe de Noyant. A partir de là, la course s'orientera plein sud en direction de Pussigny pour deux boucles de 35 km. Comprises dans cette boucle, les côtes de Pussigny, Ports-sur-Vienne et Peuil seront donc à escalader deux fois chacune.

La côte de Peuil escaladée à deux reprises

Une « accalmie » relative. Ces gros morceaux d'un kilomètre à 10 % avalés, la remontée vers la capitale tourangelle pourra commencer. Sainte-Maure aura à nouveau le privilège de voir passer les coureurs qui auront alors parcouru 92 km. Jusqu'à Savonnières en passant par Sainte-Catherine, Villeperdue, Saint-Épain, Neuil, Thilouze, Saché, Druye le parcours ne présente pas de difficulté particulière mise à part la côte qui mène de Saint-Épain à Neuil.

L'Épend en juge de paix ? Les choses sérieuses recommenceront dans la rue de Beausoleil à Ballan puis dans la côte de l'Épend à Joué abordée « à froid » à partir de la rue de la Jonchère. Dans Paris - Tours, la côte s'aborde lancée depuis la D7. Là, les coureurs devront obligatoirement faire descendre la chaîne sur le petit plateau pour ne pas rester plantés après le « tourne-à-droite ». La course pourrait se jouer là. Surtout que la distance, 167 km, aura durci les jambes.

Un circuit en ville. L'entrée dans Tours s'effectuera par la Gloriette et le pont de Saint-Sauveur. Après un premier passage sur la ligne d'arrivée, tracée boulevard Thiers à hauteur de la place Strasbourg, il restera un circuit de 3,5 km à parcourir, le même que l'an dernier. Il emprunte les rues Giraudeau, du Général-Renault, Fromentel, Auguste-Chevalier, rue Hoche. Au terme d'une dernière ligne droite de 400 m, les coureurs auront alors parcouru 175 km.


Cor. NR : Serge Brard -